Facebook Limayrac  Twitter Limayrac   

Formation Supérieure en Diététique

Objectifs de la formation

La Formation Supérieure Diététique favorise l’insertion professionnelle grâce à :
  • L’acquisition de compétences en rapport avec les exigences actuelles du terrain,
  • La construction de projets professionnels,
  • L’investissement de nouveaux secteurs d’activité.

Validation

Attestation délivrée par l’Institut Limayrac.
Critères d’évaluation :
Grille de compétences professionnelles après chaque fin de module, après les interventions terrain, durant le stage et lors de la soutenance du rapport d’activités.
Autres critères : assiduité, implication, échange, écoute, etc.

Contenu de la formation

Modules théoriques - 500 h
  • Éducation nutritionnelle (prévention, PNNS),
  • Éducation thérapeutique (40h),
  • Gestion et management de la restauration collective,
  • Initiation à la recherche, création de projet,
  • Diététique spécifique : trouble du comportement alimentaire, cancérologie, sport, polyhandicap, précarité, hospitalisation à domicile, nutrition artificielle,
  • Techniques de recherche d’emploi.

Activités professionnelles

  • Mise en situation (jeux de rôles) validée par les professionnels,
  • Applications terrain fréquentes (en rapport avec les modules),

Stage

12 semaines en lien avec le projet professionnel de l’étudiant ; donne lieu à la rédaction d’un rapport d’activités.

Modalités d’admission

Pré-requis : être titulaire d’un BTS diététique ou d’un DUT option diététique.
Formation ouverte aux candidats en attente d’obtention d’une partie des épreuves du BTS.
 
Modalités d’inscription : 
L'inscription se fait via notre portail d'inscription.
 
Modalités de sélection : étude du dossier.

Définition du métier

  • Le diététicien dispense des conseils nutritionnels.
  • Il participe, sur prescription médicale, à l’évaluation, à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l'alimentation.
  • Le diététicien contribue à la définition, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu'aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition.